Kao Lin, le modèle et le KAL | Lucile | ateliers & designs

Kao Lin, le modèle et le KAL

Kao Lin, le modèle et le KAL
15 juillet 2019 Lucile | ateliers & designs

Voilà un petit moment que le Kao Lin a fait son apparition en boutique. Aujourd’hui, le KAL qui lui était dédié prend fin. Pour fêter ça, je me suis dit que j’aimerais beaucoup vous raconter un peu plus son histoire et aussi mettre en avant toutes les réalisations tricotées pendant le KAL.

Lin LucileAD Lanae Camelir 34 1024x683 - Kao Lin, le modèle et le KAL

Porter le Kao Lin rend heureux ! Découvrez-le en boutique.

La génèse du modèle

Fin janvier, je me suis levée avec une idée de petit raglan top-down, col bateau et rayures texturées. Ni une ni deux, je fais un croquis sur mon carnet pour ne pas perdre l’idée. En le dessinant, je lui ai même rajouté des boutons. À ce moment-là, je n’avais aucune idée de fil en tête ni collaboration quelconque.

Screenshot 2019 07 14 Résultats de recherche lucileateliersdesigns gmail com Gmail - Kao Lin, le modèle et le KAL

J’avais envisagé un peu trop de jetés comme vous le voyez…

Quelques heures plus tard, je reçois un mail d’Ana de Lanae Tricot à Grenoble. Avec Cécile de Camelir, elles recherchaient une créatrice pour réaliser un modèle à présenter au Knit Eat si possible avec des boutons… Le destin !

Après quelques échanges, échantillons, réflexions… nous avons choisi notre fil. J’ai travaillé à trouver le motif que vous connaissez. Simple et délicat pour un rendu élégant. Et surtout, un motif qui rythme le tricot ! Il n’y a rien de tel pour avancer.

Nous n’avions pas trop de temps car même si le festival avait lieu début avril, il fallait que tout soit prêt bien avant… test oblige !

échantillons du kao lin

Quelques essais.

Notre collaboration

Je dois le dire, travailler toute seule ça va bien 5 minutes. Avec Ana et Cécile, j’ai expérimenté la collaboration active. Celle où chacune apporte sa pierre à l’édifice.

Lanae pour le fil

Ana est la reine des fibres et en particulier des fibres végétales. Elle sait les sélectionner, elle les teste et en parle mieux que personne. C’est notre experte en fil du trio.

Nous avons testé la Canapa de Lang Yarn et l’Alfama de Rosarios 4. Nous en sommes venues à choisir l’Alfama. Un fil 100% lin souple, parfait pour vous faire découvrir la fibre végétale en vous garantissant une bonne expérience tricot.

Kao Lin Lucile Ateliers Designs 1 1024x682 - Kao Lin, le modèle et le KAL

Atelier Camelir pour les boutons

Cécile quant à elle a apporté la dose d’artisanat que j’adore. Ces boutons sont magnifiques et il est vrai que j’étais très excitée de pouvoir parfaire mon modèle avec ses créations si précieuses. Il y a eu un petit traffic de boutons de porcelaine via La Poste. En effet, pour bien choisir, Cécile m’a envoyée plusieurs boutons pour faire mon choix en fonction du fil (oui vous le savez, les couleurs sur les écrans ce n’est pas toujours réaliste). Ils étaient tous superbes et nous avions toutes notre favori.

InShot 20190312 085501699 819x1024 - Kao Lin, le modèle et le KAL

Bien sûr, je suis d’abord partie bille en tête sur la collection « marine » (1). Si vous lisez ce blog vous n’êtes pas surpris (parce que ceci ou encore cela).

Nous avons opté pour les classiques et magnifiques herbiers indigo (4). Ils étaient dans le thème avec notre fil végétal après tout 🙂

En guise de conclusion à notre collaboration, il y a eu le festival Knit Eat ! J’adore ces événements car c’est un lieu d’échanges et de rencontres. Pour une fois je pouvais me retrouver avec mes collègues en chair et en os et nous pouvions vous présenter notre travail ensemble (oui j’aime aussi être sur les stands à vous parler tricot, même si je sors à peine d’une extinction de voix de l’enfer !).

Le Kao Lin, pourquoi ce nom ?

Et bien c’est un nom tout compris ! En effet, le kaolin est la matière première principale utilisée pour créer la porcelaine. Si le nom sonne exotique c’est normal : il est issu du mot Gaoling qui signifie Collines Hautes en chinois et désigne une région où l’on trouve des carrières de cette matière. C’est avec cela que les artisans chinois réalisent les fameuses porcelaines de Chine. Inspirés par la délicatesse de cette matière et ayant pris connaissance des secrets de fabrication de la porcelaine, les observateurs français sont rentrés chez eux avec la ferme intention de réaliser un aussi bel ouvrage. Des carrières de kaolin ont été découvertes et exploitées en France. On pense naturellement à Limoges lorsqu’on évoque la porcelaine.

Lin LucileAD Lanae Camelir 21 1024x682 - Kao Lin, le modèle et le KAL

La délicatesse des boutons de porcelaine de Cécile

Dans Kaolin, il y a Lin. La matière de notre fil ! Une petite coupure entre Kao et Lin et voilà que nous réunissons tout le monde dans le nom du modèle. Si on avait été sur la laine ça aurait été simple aussi : Porce Laine. Mais je l’avoue, j’aime bien mieux Kao Lin !

 

FAQ du Kao Lin

Comment laver son pull ?

Le lin est une fibre qui vit. Le porter et le laver le sublimeront au fil du temps. Je recommande tout de même de ne pas trop malmener la fibre. Le lavage à la main est toujours le bienvenu pour des ouvrages tricotés main. Malgré tout, je suis de celles qui lavent leurs pulls à la machine. Toujours au programme laine ! Ou délicat. La fibre textile perd toujours un peu de matière au lavage et c’est d’autant plus le cas du lin. Les tours de tambours et la températures de l’eau ne doivent pas être trop forts. Si vous avez un doute sur votre programme, mettez votre échantillon en machine avant de laver votre pull.

Lin LucileAD Lanae Camelir 19 1024x683 - Kao Lin, le modèle et le KAL

Pour la lessive, préférez une lessive douce. Pour ma part, j’ai lavé mon Kao Lin avec ma lessive spéciale laine Eucalan. En effet, la fibre n’a pas besoin de lanoline car cela ne se trouve que dans la fibre animale. Ceci étant dit, le savon est doux et conviendra parfaitement.

Bien sûr : on laisse sécher à plat, comme tous les projets de mailles !

Quelles précautions prendre avec les boutons de porcelaine ?

La porcelaine est délicate. Pour un lavage à la main, aucun souci. En machine, Cécile recommande de retourner votre vêtement et éventuellement de le glisser dans une taie d’oreiller. Le tout est de protéger les boutons des chocs contre le tambour.

porcelaine cécile - Kao Lin, le modèle et le KAL

Le modèle est-il difficile ?

La construction est simple. Il s’agit de s’habituer au motif. Au fur et à mesure, on le repère de mieux en mieux et il se retient très bien. Il n’y a aucune technique difficile et le patron est détaillé pour vous guider pas à pas.

Le lin se bloque-t-il ?

Tout à fait ! Le modèle avant blocage peut surprendre. Il a l’air très large. Avec le blocage, la maille s’allonge et donne toute sa souplesse au tissu.

Le blocage est une étape où j’aime prendre mon temps. C’est le moment qui donne tout le résultat à mon tricot. Je l’épingle précautionneusement pour faire une bordure bien droite et le bloque aux mesures finales prévues. Je m’y reprends souvent à plusieurs fois pour bien bloquer chaque partie. Cela vaut le coup !

Tricoter le lin, c’est comment ?

L’Alfama en particulier m’a agréablement surprise. Je l’ai sélectionné en pensant à vous car il m’importe que votre expérience de tricot soit un moment de plaisir. Bien sûr, ce n’est pas élastique comme de la laine mais celui-ci est cependant assez souple. Parfois, nous trouvons des lins qui se dédoublent beaucoup et ce n’est vraiment pas agréable. Ici, ce n’est pas tellement le cas et mes choix de techniques font qu’on ne se confrontent pas à ce problème.

Lin LucileAD Lanae Camelir 17 1024x682 - Kao Lin, le modèle et le KAL

En plus, le motif motive à avancer.

Mon conseil si vous aimez que ça glisse : choisissez des aiguilles en métal. Si vous aimez mieux que ça ne glisse pas trop (la peur d’échapper une maille !) : préférez des aiguilles en bois ou bambou. C’est vous qui voyez !

Puis-je utiliser un autre fil ?

Oui, bien sûr ! Le modèle a déjà été tricoté en mérinos. Mais je peux vous proposer un fil végétal tout à fait intéressant qui en a séduit plus d’une. Il s’agit du fil Canapa de Lang Yarn. Un fil 100% chanvre qui offre un aspect plus brillant. Je ne l’ai pas choisi pour ce modèle car il est un tout petit peu plus « dur » que l’Alfama. Mais je l’ai tricoté pour mon prochain modèle (toujours en collaboration avec Ana et Cécile) et je suis séduite.

fils 1024x683 - Kao Lin, le modèle et le KAL

Un autre fil qui a été testé c’est le lin Antigone de De Rerum Natura. Je ne l’ai jamais eu sur mes aiguilles mais pour l’avoir vu et touché, il est vrai que je le trouve absolument magnifique. Je n’ai que de bons retours dessus. Le fil ne se dédouble pas, il reste souple. La vraie différence avec l’Alfama c’est qu’il y a une autre gamme de couleurs. Du coup, avec ces 2 qualités vous pourrez assurément trouver votre bonheur. Retrouvez l’Antigone dans la boutique physique d’Ana si vous êtes sur Grenoble 🙂

 

Et le KAL dans tout ça !

Un Kal c’est toujours l’occasion de faire de nouvelles rencontres et de faire le plein de créativité ! J’écris cet article en particulier pour remercier toutes les participantes car grâce à elles j’ai eu l’occasion de découvrir plein de nouveaux Kao Lin ! Nos échanges sur le forum m’ont permis d’écrire certains points de cet article en particulier sur les différents fils dont je vous ai parlé.

Peut-être avez-vous déjà fait un tour sur ma page You Knit Lucile Designs… si c’est le cas, vous aurez remarqué qu’il y a de plus en plus de Kao Lin dessus et je suis ravie.

J’aimerais maintenant les mettre à l’honneur et terminer cet article par ce qui me tient le plus à cœur dans mon travail… la créativité dont vous faites preuve.

Bravo à toutes les Kaolines (on valide ce nom ou pas ? haha), votre confiance est une vraie source de joie !


Voir les projets sur Ravelry (dont les projets de mes super testeuses) :  projects?p=kao lin&t= - Kao Lin, le modèle et le KAL

Pour aller plus loin :

Comments (2)

  1. CRISTALINE38 1 mois ll y a

    Tous très jolis. Je l’aurais bien agrémenté avec les jolis boutons de Camelir mais je n’ai jamais eu de reponse de Cécile. Je reitererai plus tard.

    • Auteur

      Je suis bien d’accord, c’est une réussite !
      Pour les boutons, je ne sais pas si tu as envoyé un mail ou un message instagram mais je travaille seule, comme Cécile, et je sais que nous pouvons parfois passer à côté de quelque-chose. N’hésite surtout pas à lui réécrire quand tu auras le temps 🙂
      Merci beaucoup pour ta participation au KAL en tout cas.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.