Inspiration Marinière : du matelot à nos tricots | Lucile | ateliers & designs

Inspiration Marinière : du matelot à nos tricots

Inspiration Marinière : du matelot à nos tricots
23 octobre 2018 Lucile | ateliers & designs

Les derniers patrons que j’ai publiés laissent penser que j’ai un certain goût pour les rayures et particulièrement celles qui font référence à la marinière. Et bien, c’est exact !

Au-delà de l’esthétique simple et structurée de ce grand classique, j’aime aussi toute l’histoire qui l’entoure. Depuis des siècles, ce vêtement a habillé bien du monde. De tenue officielle de la Marine Française à basique de nos garde-robes, la marinière côtoie tous les rangs sociaux et tous les Âges passant même par la haute-couture. Je vous raconte ici ce que j’ai appris en faisant mes recherches d’inspiration pour réaliser mon pull Ondes et mes accessoires pour le magazine I Knit Paris.

À l’origine de la marinière

Magnifique tableau de Hendrick Cornelisz Vroom, Arrivée à Flessingue de Frédéric V de Palatinat et d’Élizabeth Stuart, 1623

Magnifique tableau de Hendrick Cornelisz Vroom, Arrivée à Flessingue de Frédéric V de Palatinat et d’Élizabeth Stuart, 1623 (Les Hollandais à l’époque étaient les maîtres dans l’art de peindre les thèmes marins)

Depuis le XVIIème siècle, on a tendance à représenter les marins avec des rayures bleues et blanches. Pourtant, jusqu’en 1858, les matelots n’avaient pas de tenue obligatoire contrairement aux officiers. C’est donc sous le Second Empire qu’un décret est signé et impose le tricot bleu et blanc pour les quartiers-maîtres et les matelots. Tricot que l’on nommera marinière. La Marine, c’est l’armée. Du coup, ça ne rigole pas. L’uniforme répond à des règles strictes :

« 21 rayures blanches larges de 20 millimètres et 20 ou 21 rayures bleu indigo larges de 10 millimètres sur le torse et le dos… »

En fait, le nombre de rayures dépend de la taille du bonhomme et donc de sa marinière.

104 232x300 - Inspiration Marinière : du matelot à nos tricots

Ohé du bateau ! – Portrait d’un Marin, Léon Couturier, non daté.

Précision d’intérêt : le tricot de jersey doit avoir des manches 3/4 pour ne pas dépasser de la vareuse (cet habit bleu qu’on met par-dessus la marinière). Mais surtout, la marinière se porte assez longue : elle arrive en haut des cuisses pour couvrir les parties intimes de ces messieurs car sous leur pantalon… les marins étaient à l’époque culs nus.

peraudinnordeux - Inspiration Marinière : du matelot à nos tricots

Nous connaissons votre secret Messieurs – Marins à quai, Aquarelle de Paul Perraudin, 1933.

Du point de vue de la coupe, la marinière est un vêtement pratique et confortable. Quant aux rayures, il n’y a pas d’explications officielles. Probablement qu’il était plus facile de repérer un homme à la mer dans un tricot rayé.

Quand la mode s’approprie le style marin

Gabrielle Chanel en marinière - Inspiration Marinière : du matelot à nos tricots

Gabrielle Chanel en 1933 en marinière et pantalon.

Si les enfants sont les premiers civils à s’habiller avec toute la panoplie du petit matelot, la marinière est introduite petit à petit dans la mode vestimentaire adulte au début du XXème siècle. Coco Chanel, qui côtoie les stations balnéaires et apprécie la vue des jeunes mousses débarquant au port, proposera pour la première fois une marinière dans sa boutique de Deauville pendant la Première Guerre Mondiale. À partir de là, la marinière sera revisitée par quasiment toutes les maisons de haute-couture et portée par bon nombre de personnes célèbres ayant contribué à faire de la marinière un grand classique.

brigitte bardot mariniere 202x300 - Inspiration Marinière : du matelot à nos tricots

Brigitte Bardot

mime marceau 233x300 - Inspiration Marinière : du matelot à nos tricots

Le mime Marceau

Pablo Picasso 247x300 - Inspiration Marinière : du matelot à nos tricots

Pablo Picasso

​Dans la haute-couture actuelle, le plus marquant reste Jean-Paul Gaultier. Je ne vous ferai pas un défilé de toutes les déclinaisons du créateur. À la place, je vous présente simplement la pièce que j’ai toujours beaucoup aimée et que j’ai eu la chance de voir au musée des Arts Déco à Paris en 2007 :

robe jp gaultier 222x300 - Inspiration Marinière : du matelot à nos tricots

La robe de mariée dans toute sa splendeur.

j p gaultier 01 200x300 - Inspiration Marinière : du matelot à nos tricots

La fameuse robe pendant l’exposition.

f145605c325e477e216ce3b7ba8b4aa7 207x300 - Inspiration Marinière : du matelot à nos tricots

Pendant le défilé, avec le petit couvre-chef emblématique.

​Et dans le tricot alors ?

Vous l’avez compris, les tenues des marins étaient en maille. Quoi de plus naturel alors de retrouver le style marinière dans le tricot ! Je vous ai fait une petite sélection de rayures inspirées de la Marine. Peut-être aurez-vous vous aussi envie de vous vêtir de rayures et perpétuer ce style indémodable !

 

ONDES face bras 300x200 - Inspiration Marinière : du matelot à nos tricots

Ondes par moi-même

AH 300x200 - Inspiration Marinière : du matelot à nos tricots

Parisienne de Alice Hammer

Bonnet marinière 200x300 - Inspiration Marinière : du matelot à nos tricots

Mariniere Hat pour One More Row Press

Mitaines mariniere 200x300 - Inspiration Marinière : du matelot à nos tricots

Mariniere Mitts pour One More Row Press

Et vous, aimez-vous le style marin ? Avez-vous déjà quelques pièces rayées dans vos armoires ?

 

Quelques liens utiles :

3 Avis

  1. Ma marinière à moi, c’est le texture pull-over de Joji Locatelli que j’ai tricoté en marine et blanc ! j’ai aussi une version t-shirt rouge et blanc, mais cousue ^^.

Pingbacks

  1. […] Bien sûr, je suis d’abord partie bille en tête sur la collection « marine » (1). Si vous lisez ce blog vous n’êtes pas surpris (parce que ceci ou encore cela). […]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.