Première réalisation de voyage : une écharpe cadeau - Lucile | ateliers & designs

Première réalisation de voyage : une écharpe cadeau

Première réalisation de voyage : une écharpe cadeau
7 avril 2016 Lucile Ateliers Designs

Un premier projet tricot commencé et terminé au Canada. J’ai déjà parlé du pull Zéphyr mais j’ai fini cette écharpe bien avant ! Comme elle a bien été reçue par son destinataire, voilà que je peux lever le voile sur le projet que j’ai tricoté à 150 rangs à l’heure (chiffre totalement bidon). Une écharpe en alpaga en fausses côtes anglaises, voilà une idée simple et efficace pour un modèle masculin.

 

Vous l’aurez compris, j’ai passé pas mal de temps à La Maison tricotée de Montréal. Là-bas, j’ai zieuté et passé mes doigts (propres) sur bien des écheveaux. Au final, deux ont retenu mon attention :

  • La Royal I Alpaca d’Illimani Yarn : du 100% royal alpaga dans des couleurs naturelles. J’ignorais combien l’alpaga royal pouvait être doux !
  • La Haiku d’Alchemy : 60% mohair, 40% soie. Pareil du jamais vu.

J’ai acheté deux écheveaux de chacune de ces laines.  La Haiku m’a servi pour réaliser le pull Zéphyr.

En route pour une écharpe

Étant en voyage, je n’ai pas voulu dès mon arriver jeter mon dévolu sur des laines dont je ne saurais quoi faire. Après tout, j’ai un sac à dos comme bagage, je vais changer plusieurs fois de lieux, autant pas m’encombrer sans sérieuse raison.

J’avais envie de faire un petit colis à celui que j’ai laissé seul dans la déroute à m’attendre patiemment pendant que je vis ma vie tranquille pépouze au Canada (oh la fille…). Mais que tricoter à un homme qui a des goûts simples et sobres en matière d’habillement ? Que puis-je faire  qui pourra être réalisé avant de partir de Montréal fin mars ?

J’ai pensé rapidement à une écharpe mais avant de me décider, j’ai jeté un œil aux patrons de La Maison Tricotée avec la laine en question et… Tiens donc ! Un patron nommé désir : L’écharpe du petit ami (lien en fin d’article). Il ne m’a pas fallu longtemps pour que je me dise ” le destin a parlé, ces écheveaux seront miens et cette écharpe sera sienne “.

Je choisis un gris foncé. C’est bien, ça va avec tout et dans ce gris il y a des légers brins clairs qui donnent un peu de luminosité.

IMG 0877 1024x683 - Première réalisation de voyage : une écharpe cadeauIMG 0880 1024x683 - Première réalisation de voyage : une écharpe cadeau

Ne restant qu’un écheveau, j’ai dû les commander et attendre de les recevoir le lundi suivant. Jour du démarrage de l’écharpe. Et pour commencer, il a fallu bobiner les écheveaux à l’aide du dévidoire et du bobinoire (est-il utile d’expliquer ces termes ?) :

> cette vidéo montre le bobinage de la laine que j’ai achetée, immersion totale

Je n’avais jamais assisté à cette manipulation car je n’avais jamais acheté d’écheveaux. Valentine, qui a procédé, m’a expliqué quelques trucs à propos de la vente en pelote par rapport à la vente en écheveau :

Les laines vendues en pelotes sont très généralement des laines industrielles alors que des laines sur leur écheveaux sont plutôt des laines artisanales.

Mettre en pelote de façon artisanale a tendance a plus serrer la laine que lorsque c’est fait par des machines réglées pour bobiner de grandes quantités de fil. Une pelote serrée aura tendance a abîmer la fibre tandis qu’un écheveau permettra de conserver la laine dans un meilleur état. On bobine donc un écheveaux de laine qu’on va tricoter rapidement.

Une fois le bobinage accompli, je partis squatter le banc de La Maison pour une première session de 4h environ. Le modèle est simple, ce sont des fausses côtes anglaises (le lien vers le patron gratuit est indiqué en bas de l’article). Ces fausses côtes anglaises sont très pratiques pour une écharpe car l’envers et l’endroit sont similaires, il n’y a pas besoin de doubler l’écharpe. Et le point donne un effet très moelleux qui va bien à un truc qu’on voudrait se mettre autour du cou. De plus, ce point convient parfaitement à un modèle masculin !

IMG 0833 medium2 - Première réalisation de voyage : une écharpe cadeauIMG 0835 medium2 - Première réalisation de voyage : une écharpe cadeau

>> Douceur absolue !

Au total, je ne sais plus tout à fait combien de temps j’ai mis à tricoter ça avec des aiguilles 4.5 mm. J’ai fini 4 jours plus tard en tricotant 2 bonnes aprèm et une petite journée. Au final, l’écharpe fait environ 20cm de large et 1m60 de long en utilisant les deux écheveaux (400m).

Durant l’envoie du colis, j’ai trépigné d’impatience à l’idée que mon cadeau rencontre son destinataire et que le destinataire rencontre son cadeau. J’avais pas mal commencé à dévoiler le mystère ” Non c’est pas un slip en tricot, non. J’ai vraiment pas que ça à faire franchement “… à me demander si ça rentrerait dans la catégorie simple et sobre : “ Merde, il voulait quand même pas un slip tricoté quand même ? “… ou si ça serait à la bonne taille : ” Au pire je rachète une pelote et j’en fais une écharpe de 2m40, pour être sûre “…

Au final : content, pas content ?

J’ai eu droit à un unboxing en direct via skype (bonne idée :)).

2016 04 06 5 243x300 - Première réalisation de voyage : une écharpe cadeau

>> un condensé de haute technologie, une qualité irréprochable

De toute évidence, l’ouvrage était bien simple et sobre, comme il faut. Je peux enfin paisiblement penser à cette écharpe qui n’est plus seule dans sa boîte mais qui protège du froid ce cou qui sent bon et qui me manque un brin.

 

Pour aller plus loin

Comments (3)

  1. Paul B. 6 ans ll y a

    Au final, très content ! 🙂

Pingbacks

  1. [DIY tricot] Un snood tout doux en jacquard et fausses côtes anglaises | Lucile | ateliers & designs 4 ans ll y a

    […] motivée par deux éléments. D’abord, j’avais tricoté une écharpe en alpaga pour mon compagnon et la douceur de cette fibre avait touché mon cœur et donné […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.